PVT Australie 🦘

Le Permis Vacances Travail facile pour le pays d'Oz

“Le voyage est une espèce de porte par où l’on sort de la réalité
comme pour pénétrer dans une réalité inexplorée qui semble un rêve”
Guy de Maupassant

1. Qu'est ce que le Working Holiday Visa ?

Décider de “tout plaquer” pendant un an pour partir à l’aventure à l’autre bout du monde ? Quelle idée fantastique, surtout quand on part bien informé et en règle !

Le Working Holiday Visa vous donne l’autorisation de voyager mais aussi de travailler, sans avoir trouvé de travail au préalable (comme c’est le cas avec le visa classique).

Celui-ci à une validité de 12 mois, renouvelable 1 ou 2 années supplémentaires, ce qui vous laisse le temps que vous désirez pour visiter au maximum ce pays 14 fois plus grand que la France… tout en travaillant !

Pour faire votre demande, il vous suffit simplement de vérifier votre éligibilité (vous avez jusqu’à la veille de votre 36ème anniversaire pour soumettre votre demande), rassembler tous les documents requis, de souscrire à une assurance, et d’économiser au minimum 5 000 $AU (environ 3 000 EUR).

Dès l’obtention, vous disposez de 12 mois pour entrer sur le territoire et votre PVT sera activé dès votre arrivée en Australie, so, enjoy !

2. Déposer un dossier

Vous êtes prêt à déposer votre demande ? Alors c’est parti !

Rendez-vous sur le site Homeaffairs.gov.au

Il faut compter environ 30 minutes pour faire votre demande.

1ère étape :

Vous devez commencer par créer un compte sur le site des autorités : https://online.immi.gov.au/lusc/register

Veillez à bien cocher la case “Individual” et à laisser décoché “LEGENDcom”.

Indiquez bien tous vos prénoms et noms. 

Attention à ne pas faire de faute dans votre adresse mail pour pouvoir accéder par la suite à votre dossier.

Cliquez sur “continue” pour poursuivre. 

2ème étape : 

L’username sera par défaut votre adresse mail.

Veillez à bien vous souvenir de votre username et de votre mot de passe. Vous pouvez choisir le mot de passe sécurisé qui vous est proposé par le site. 

Il vous faut ensuite choisir et répondre à 3 questions de sécurité qui vous permettront de récupérer votre mot de passe en cas d’oubli. En sélectionnant la dernière ligne, vous pouvez rédiger vous même une question.

Vous pouvez ensuite demander à ce qu’une alerte vous soit envoyée en cas de tentative de connexion à votre compte. 

Acceptez les conditions générales d’utilisation, confirmez que vous n’êtes pas un robot et cliquez sur “submit”.

3ème étape : 

Si cette fenêtre apparaît c’est que votre compte a bien été créé. Vous pouvez cliquer sur “continue”. En parallèle, il vous faudra confirmer votre adresse mail en accédant au mail envoyé par les autorités (noreply@homeaffairs.gov.au). 

4ème étape :

Vous accédez à votre espace d’accueil. 

New application > Working Holiday Maker > Working Holiday Visa (417)

5ème étape :

Vous arrivez sur la page de demande, qui doit être intitulée : “Application for a Working Holiday Visa”.

Veillez à bien lire les termes et conditions avant de cocher et de cliquer sur “Next”

6ème étape :

Current location:

Il vous faut indiquer le pays où vous vous trouvez actuellement, puis votre statut dans ce pays

Current application : 

Si vous répondez YES à l’une des deux questions, vous ne serez pas éligible au PVT Australie.

⚠️Si vous avez déjà obtenu un Working Holiday Visa ou un Work and Holiday Visa et que vous ne l’avez pas utilisé, il vous faut répondre “NO” à la deuxième question.

Application type: 

Ensuite, cochez le type de PVT demandé (premier, deuxième ou troisième, si vous en avez déjà bénéficié par le passé).

Si c’est votre première demande ou si vous avez déjà eu un Working Holiday Visa précédemment, sans l’avoir utilisé, cochez NO. Si vous êtes déjà entré en Australie avec un Working Holiday Visa, cochez YES.

La date d’arrivée potentielle doit être dans moins de 12 mois, elle n’engage à rien, c’est simplement à titre d’information.

7ème étape :

Au moment de votre demande, votre passeport doit être valide encore au moins 6 mois. Vous pouvez vous aider de l’icône calendrier pour indiquer les dates demandées. Après avoir rempli les informations demandées, cliquez sur “next”.

Par précaution, on vous demande de vous assurez que les informations concernant votre passeport sont correctes. Si tel est le cas, cliquez sur “confirm”.

8ème étape :

Après avoir vérifié vos informations, vous pouvez cocher YES et cliquer sur “next”.

9ème étape :

On vous demande d’indiquer le bureau du gouvernement australien le plus proche de chez vous dans lequel vous pourriez être convoqué(e) pour un entretien. Vous devez aussi indiquer votre adresse postale et votre numéro de téléphone. Cliquez sur “next” pour continuer.

10ème étape :

On vous demande si vous acceptez que le ministère australien fasse parvenir les courriers qui vous sont destinés à une tierce personne. Si vous répondez YES, il faut indiquer les coordonnées de ce contact. Si vous répondez NO, il faut vérifier que vous avez fourni une adresse mail valide. Cliquez sur “next” pour continuer.

11ème étape

Vous devez indiquer votre profession et, si vous comptez travailler en Australie, le secteur d’activités dans lequel vous recherchez un emploi. Après avoir sélectionné votre niveau d’études, vous pouvez cliquer sur “next”. 

12ème étape :

Cette partie concerne votre santé. Si vous répondez YES à certaines questions, des précisions vous seront demandées. Après avoir répondu aux questions, vous pouvez cliquer sur “next”.

13ème étape :

Cette section permet de savoir si vous avez déjà eu des problèmes avec la justice. Si vous répondez YES à l’une des questions, vous devrez apporter des précisions. Cliquez sur “next” pour continuer.

14ème étape :

Après avoir validé ces déclarations, vous pouvez cliquer sur “next”.

15ème étape :

Après avoir approuvé ces déclarations et les valeurs australiennes, cliquez sur “next”.

16ème étape :

Un récapitulatif de votre formulaire apparaît. Après avoir vérifié l’ensemble des informations, vous pouvez cliquer sur “next”.

17ème étape :

On vous rappelle que vous avez des documents à fournir pour compléter votre demande. La qualité et le format demandés pour les documents doivent être respectés. Il faut fournir au minimum un document pour pouvoir accéder au paiement. Il faudra justifier la raison de l’absence des autres documents et le traitement de votre dossier sera sans doute plus long. Cliquez sur “next” pour accéder au paiement. 

3. Préparer son voyage

Vous avez votre visa Working Holidays ? Parfait ! Il ne vous reste plus qu’à bien préparer votre voyage ! Quelques conseils donc :

 

➣ 🧳 Préparer ses valises sans oublier :

  • Papiers : Working Holidays, passeport, carte bancaire, permis français + international (voir point sur le permis international )
  • Adaptateur pour prises électriques de Type 1 Australia plug
  • Prévoir une clé USB avec : ordonnances médicales, une copie du Working Holidays, CV en anglais, assurance, copie des papiers d’identité comme le passeport car la carte d’identité pas nécessaire.
  • Trousse à pharmacie + carnet de santé
  • Vêtements adaptés au Woofing (travail à la ferme)
  • Espèces pour le change à l’arrivée

➣ 👨‍⚕️ Prendre différents rendez-vous médicaux :

  • Médecin généraliste (prescription vaccins + bilan de santé )
  • Vaccins ( dengue, encéphalite japonaise, fièvre jaune, zika )
  • Gynécologue (pour les voyageuses le gynécologue peut prévoir une ordonnance d’un an pour la pilule et ainsi la voyageuse part avec ses boîtes d’avance)

➣ 🗣️ Prendre des cours d’anglais :

Apprenez ou entretenez votre anglais avec la plateforme Mondly ! 

➣ 📝 Préparer votre CV en anglais

Votre CV doit être ciblé. Pour chacune de vos candidatures, vous devez indiquer sur votre CV les informations pertinentes au poste envisagé. Le CV australien fait gérénalement 2-3 pages

  • Première page

Votre nom, prénom, numéro de téléphone, adresse mail et adresse postale sont suffisants. Contrairement au CV français, sur un CV australien il n’y a pas de photo. En Australie, il peut s’agir d’un caractère discriminant, votre candidature peut donc être rejetée.

Vos disponibilités pour le poste doivent être mises en évidence.
Vos qualités pour le poste à pourvoir.
Vos compétences dans le domaine.
Vos compétences linguistiques.
Vos expériences professionnelles.
Vos formations.

  • Dernière page

Vos intérêts personnels.
Vos missions de bénévolats.
Vos recommandations : en Australie, les recommandations professionnelles sont très importantes, il est important de les indiquer sur votre cv

➣ 📞  Résiliation de tout engagement en France :

  • Si vous êtes en location dans un appartement ou autre, bien penser à poser votre préavis trois mois avant la date de votre départ
  • Résilier l’assurance habitation
  • Résilier les contrats EDF ( électricité, gaz )
  • Résilier votre abonnement internet
  • Se renseigner pour votre abonnement téléphonique (l’adapter pour votre arrivée sur place et prévoir une date de résiliation, une fois que vous aurez un abonnement australien)
  • Si vous avez un véhicule voir pour le revendre et s’y prendre dans ce cas assez tôt (cela vous permet d’avoir un bon pécule pour votre arrivée, comme il est demandé d’avoir 3 500 euros sur votre compte pour l’arrivée en Australie)
  • Se désinscrire de Pôle emploi, CAF … si vous étiez inscrit
  • Résilier votre mutuelle

➣ ✈️ Prévoir vos billets d’avion assez tôt :

Il est possible de faire appel à un service pour la réservation et l’achat de vos billets pour vous faciliter les choses (meilleur prix, meilleur trajet car le voyage est long !)

Le mieux est de réserver l’aller et le retour, si vous n’avez pas la possibilité de prendre le retour, il est possible de prévoir un billet de continuation.

➣ 🚗 Faire la demande de permis international :

Vous devez faire une pré-demande en ligne sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS), la demande reste gratuite. Le site : https://ants.gouv.fr/.

Pour une demande hors ligne : Si votre lieu de résidence est hors de France vous devez adresser votre demande par courrier ou déposer votre demande au guichet d’une préfecture.

Autre solution la “traduction” du permis : Une autre solution pour avoir un permis valide à l’étranger est une traduction officielle du permis national. Seuls l’ambassade de France, le consulat de France et des traducteurs agréés NAATI sont autorisés à délivrer ce type de document.

💸 Mettre de l’argent de côté : il est demandé d’avoir 3 500 euros sur son compte bancaire pour votre Working Holidays soit 5 000 $ (comme vu précédemment, la vente d’un véhicule peut-être la solution !)

💳 Prévoir son moyen de paiement :

Même s’il est plus pratique voire préférable d’attendre d’être sur place et d’avoir un job pour ouvrir un éventuel compte, il est possible d’obtenir avant votre départ une carte bancaire vous permettant de limiter les frais à l’étranger comme la carte anglaise REVOLUT.

➣ 💊 Avoir une mutuelle/assurance santé :

Très important ! Pour bien être couvert comme en France et à moindres frais. Il existe plusieurs services d’assurance pour l’étranger, mais la plus intéressante reste Chapka. Ils proposent un produit spécifique pour les pvtistes : le CAP WORKING HOLIDAY (vous bénéficierez de 5% de remise).

🏨 Booker un hostel (auberge de jeunesse) ou un Airbnb pour son arrivée :

Souvent l’arrivée se fait dans les villes comme Sydney, Melbourne, Perth ou encore Brisbane. Bien penser à réserver les premières nuits pour l’arrivée en Australie. On vous partage nos coups de coeur pour une arrivée dans le pays en douceur : 

Le Sydney Central YHA, à Sydney

Situé au coeur d’un monument historique, proche de la gare de Central Station cet hostel vous séduira pour sa vue surprenante sur la ville ! Munis de deux cuisines équipées, piscine sur le toit, placards personnels et sécurisés, accès à internet… Le tout pour un prix très intéressant !

 

 

Le Base St Kilda, à Melbourne

Située à 400m de la plage et 50m des commerces, Base St Kilda possède des

hébergements en dortoirs allant de £10 à £13 ainsi que des chambres privatives.

 

 

Le Bunk Brisbane, à Brisbane

Le charme de cette auberge de jeunesse est indéniable ! Le dîner est gratuit, ainsi que 30min de wifi par jour. Vous pouvez également profiter de la piscine située en rooftop ! Pour les départs, l’hostel met à disposition de ses clients une navette gratuite vers Greyhound et Premier à Roma Street, Le service Airtrain de Brisbane depuis la gare de Fortitude Valley (3 minutes à pied) vous amènera directement à l’aéroport.

 

L’Hostel G Perth, à Perth

Cet hostel à la décoration moderne, se pose dans l’ère du temps. Située dans un quartier vivant à deux pas des transports publics, l’auberge de jeunesse vous propose un service de qualité mélangeant convivialité et intimité, avec une salle cinéma.

 

 

Tequila Sunrise Hostel, à Adelaïde

La devanture de cette auberge de jeunesse ne laisse pas indifférent ! La motivation première des propriétaires de cet hostel est de laisser le meilleur souvenir d’Australie à ses clients. À des prix véritablement intéressants (moins de £10 par nuit).

 

 

 

➣🇦🇺 S’inscrire sur des groupes sur les réseaux sociaux :

Facebook :
-“Les Francais en Australie”
-“Les Francais a Sydney – Australie” …

4. Que faire à l'arrivée ?

Vous êtes enfin arrivé(e) en Australie ! Après ce long périple, que vous reste-t-il à faire ?!

milos bikovic letenje GIF by Air Serbia

C’est ce que nous allons vous expliquer dans cet article.

 

Arrivée à l’aéroport :

Présentation de vos documents à l’immigration (PVT, passeport en cours de validité, fonds bancaires…)

Faire sa demande de TFN (Taxe File Number) :

La TFN est un numéro personnel obligatoire et unique que vous devez fournir à votre employeur à chaque nouveau travail que vous effectuerez. C’est en quelque sorte notre numéro fiscal en France. Cette taxe en Australie sert d’immatriculation afin de connaître vos revenus. À savoir qu’en Australie, les impôts sont prélevés directement à la source, le taux de prélèvement étant proportionnel à vos revenus. Cette taxe est obligatoire. Si vous ne prenez pas la peine d’effectuer cette demande, ou que cette demande est en cours, la plupart des employeurs refuseront de vous embaucher. De plus, vous risqueriez d’être prélevé au plus haut taux d’imposition, c’est-à-dire 45% de vos revenus !

Où et quand faire sa demande de TFN ? Vous devez procéder à votre demande de taxe File Number dès votre arrivée sur le territoire, il n’est malheureusement pas possible de la demander en avance. La requête s’effectue en ligne sur le site officiel du gouvernement australien : https://www.ato.gov.au/Individuals/Tax-file-number/. Celle-ci est gratuite, cependant attention certains sites frauduleux peuvent vous faire payer pour ces services. 

Une fois votre TFN demandée, il ne vous restera qu’à attendre 28 jours en moyenne pour le recevoir ! Sachez que dès la réception de votre numéro de TFN, vous devez le transmettre immédiatement à votre employeur ainsi qu’à votre banque.

Aller à la banque ouvrir un compte :

C’est une formalité relativement simple. Vous pouvez même commencer les démarches en France avant votre départ. L’ouverture d’un compte australien possède de nombreux avantages :
– Éviter d’utiliser sa carte française donc éviter des frais supplémentaires.
– Pouvoir se faire verser son salaire par son employeur.
– Faire des transferts d’argent entre compte français et australien plus facilement.
– Se rendre dans un distributeur à billets sans payer de frais.
– Facilité des démarches en cas de vol ou de perte de la carte bancaire.
– Payer sur internet.

Vers quelle banque se tourner, comment la choisir ? Il est important de choisir une banque qui offre la meilleure couverture possible, notamment qui couvre les frais bancaires sur tout le territoire australien.

Voici les banques principales en Australie : Westpac, Commonwealth, ANZ, Citibank, HSBC, NAB, ING Direct.

Lors de votre arrivée dans le pays, vous devrez choisir vers quelle banque vous irez. Au moment de la création de votre compte avec un conseiller, celui-ci vous demandera de lui fournir les éléments suivants :
– Votre passeport.
– Votre numéro de Taxe File Number (cf début de l’article). Si vous n’avez pas reçu votre numéro au moment de l’ouverture du compte ce n’est pas grave. Vous devrez le communiquer à votre conseiller une fois que vous l’aurez obtenu.
– Votre adresse en Australie, ou une attestation de votre hébergeur.
– Votre numéro de téléphone australien. (ou français si vous n’avez pas encore souscrit de ligne téléphonique australienne)

L’inscription consulaire à l’étranger (pas obligatoire mais recommandée) :

Vous ne pouvez réaliser cette action qu’en dehors de votre pays d’origine. Grâce à cette inscription, le consulat peut vous retrouver dans leur fichier. Il est vivement conseillé de se recenser au consulat afin d’être protégé en cas de problème, en cas de vol ou de perte de vos papiers d’identité par exemple.
La demande s’effectue sur le site internet https://www.service-public.fr/. Voici la liste des documents nécessaires :
– Carte d’identité ou passeport.
– Photo d’identité.
– Un justificatif de résidence dans la circonscription consulaire : contrat de l’employeur où figure votre nom, un relevé bancaire australien avec votre nom, une facture à votre nom…
La carte que vous recevrez est valable 5 ans, elle se trouve en format électronique que vous pouvez télécharger sur le site internet.

Ouvrir une ligne téléphonique :

Souscrire une ligne téléphonique en Australie va s’avérer indispensable pour votre voyage. Dès votre arrivée, vous devrez envisager d’ouvrir une ligne téléphonique, après avoir résilié préalablement votre abonnement en France.

Il y existe plusieurs réseaux téléphoniques en Australie :
Telstra : il est considéré comme le réseau mobile avec la meilleure couverture réseau sur le pays. Cependant, il est également connu pour ses prix relativement élevés.
Optus : considéré comme le deuxième opérateur du pays, Optus propose une large gamme de forfait téléphonique. Il possède une assez bonne qualité réseau sur le pays, même en zone rurale. Les prix sont moins importants que leur concurrent principal Telstra mais restent coûteux quand même.
Vodafone : cet opérateur mobile possède une couverture réseau de bonne qualité dans les grandes villes. Il est conseillé aux Pvtistes qui s’aventurent dans les villes reculées ou les campagnes d’Australie de ne pas choisir cet opérateur car il couvre mal les régions reculées.

Pour ouvrir une ligne téléphonique il vous suffira simplement de vous rendre en boutique et de souscrire un forfait (forfait avec engagement, sans engagement, carte prépayée…). Pour se faire, vous devrez en revanche vous munir de votre passeport. Certains opérateurs demandent même votre PVT en gage de preuve de la durée de votre séjour dans le pays.

 

australia GIFComment se déplacer dans le pays ?

Il est possible de louer une voiture ou un van en remplissant quelques conditions : 

  • Avoir plus de 19 ans (certains autocaristes ne louent pas en dessous de 21 ans) 
  • Être titulaire du permis de conduire depuis 1 an minimum.
  • Posséder le permis national ET international. Le permis international est la traduction de votre permis de conduire classique. (Français-belge-canadien-suisse)
  • Posséder une carte de crédit (cf début de l’article sur le compte bancaire australien)

Les agences de location de voiture sont situées en grande partie à proximité des aéroports et des centres-villes. Astuce : il est préférable de s’y prendre à l’avance si vous vous rendez dans une petite ville ou dans une région reculée, les locations de voiture y sont plus chères.

5. Voyager dans le pays

L’avantage du Working Holidays Visa est qu’il est tout à fait possible de visiter le pays tout en travaillant. Nous vous avons donc concocté des sites extraordinaires à découvrir, afin que votre souvenir de l’Australie ne soit pas simplement vos collègues et le woofing !

Sydney Royal National Park 8 Pools

Le Royal National Park, est un parc national protégé qui se trouve dans le Sutherland Shire, au sud de Sydney.

Le parc est composé de paysages variés : des falaises côtières, des petites criques, des vallées et des rivières. 

L’attraction insolite de ce parc reste cependant les “8 pools”, des piscines naturelles qui apparaissent à marée basse. Parfois profonde de 3 mètres, on peut s’y baigner mais les observer de haut vaut également le coup d’oeil.

 

 

Le lac Hillier

Ce lac rose bonbon émerveille et intrigue.

Ce lac intrigue d’autant que sa couleur rose demeure un mystère. En effet, ce secret n’est pas encore totalement résolu ! Ce n’est pas le seul lac rose au monde, mais c’est le seul dont l’eau reste rose lorsqu’on la verse dans un verre… De quoi rendre votre voyage féérique. 

Cet authentique paysage n’est accessible qu’avec une “demande spéciale”, il vous est cependant possible de le survoler, des entreprises vous proposent des vols en avion ou hélicoptère depuis Espérance, ville la plus proche. 

Cependant, vous pourrez nager dans le lac Hutt Lagoon, un autre lac rose d’Australie, situé à Port Gregory qui possède un espace aménagé et touristique et est facile d’accès.

 

The Pinnacles Desert

Des milliers de statues de calcaire naturelles, au milieu du désert. Cet endroit se situe dans le parc national de Nambung. Plusieurs théories existent pour expliquer la formation de ces roches pouvant atteindre 4 mètres de hauteur.  Outre cet endroit énigmatique, le parc de Nambung possède d’autres trésors : des plages de sable blanc, une faune et flore omniprésente…

 

 

Gippsland lakes

A l’Est de Melbourn, dans la région de Victoria, les « Gippsland lakes » sont une collection de lacs dans lesquelles se produit ponctuellement un phénomène unique : les lacs sont bioluminescents et proposent des couleurs surnaturelles.

 

Plages secrètes proches de Sydney

Tamarama, Shelly Beach, Store Beach (accessible en bateau), Kutti Beach (accessible uniquement à pied), Resolute Beach (accès par une randonnée de 45 minutes  à travers le parc national de Ku-ring-gai Chase)

6. Rester dans le pays après le PVT

Une fois que votre Working Holiday Visa est terminé, il est possible de prolonger votre séjour en Australie ou de rentrer en France. Dans le premier cas, plusieurs possibilités s’offrent à vous : un visa touristique, un second Working Holiday Visa ou éventuellement faire pourquoi pas, des études.

Le visa touristique 

Après un premier WHV, certains pvtistes choisissent de prolonger leur séjour avec un visa touristique uniquement. Sachez qu’il est très rare de l’obtenir après avoir effectué une première année avec un PVT. Cependant, certains ont réussi, alors pourquoi pas vous ? Attention  car il sera possible de rester en Australie mais pas d’y travailler !

Le second Working Holiday Visa

Pour obtenir un second WHV, il faut respecter certaines conditions. La première est  d’avoir effectué au moins 88 jours de travail correspondant aux exigences de l’immigration. Ces exigences comportent des types et lieux de travail très précis à respecter pour faire une seconde demande.  

Les autres conditions concernent les critères de participation déjà valables pour la première demande que vous aviez effectué :

  • il faut donc avoir entre 18 et 30 ans (entre 18 et 35 ans pour les  Français, les Canadiens et les Irlandais) au moment de la demande.
  • votre passeport doit toujours être valide jusqu’à l’expiration de votre second WHV.  Il doit être délivré par un pays signataire d’un accord de PVT avec l’Australie.
  • Avoir des ressources financières suffisantes

Quand effectuer la demande pour son 2ème WHV ?

Cette demande peut se faire tout de suite après avoir demandé votre 1er WHV ou plusieurs mois ou années plus tard. Si vous souhaitez enchaîner les deux WHV, la demande peut se faire depuis l’Australie ou d’un autre pays. Cependant, il faut avoir obtenu le visa avant de retourner sur le territoire australien. 

Si vous désirez retourner en Australie après plusieurs années, il est possible de faire la demande depuis la France ou n’importe quel autre pays, excepté l’Australie.

Petit conseil pour ceux qui souhaitent y retourner après plusieurs  années : veillez à bien conserver les pièces justificatives de vos travails pour pouvoir  prouver leurs durées.  

Anticiper sa demande de deuxième WHV

Pour une seconde demande, il est préférable d’anticiper sa demande afin de ne pas se retrouver dans une situation délicate. Les délais sont parfois plus longs : ils peuvent être seulement de quelques  jours  mais ils peuvent atteindre plusieurs  semaines  !

Pas de panique, si vous faites votre demande de second WHV depuis l’Australie car vous souhaitez enchainer vos deux WHV, il est possible de bénéficier d’un “bridging visa”, un visa qui fait le pont entre deux visas.

Qu’est ce que le “bridging visa”  ? 

Une fois le 1er WHV expiré, il permet de rester et de travailler (puisque vous gardez le même statut qu’avec votre visa précédent) en Australie le temps  que votre demande de deuxième WHV soit traitée, quel que soit le temps que ça prenne.  

Combien de temps puis-je alors rester sur place ?

Lors de l’enchaînement d’un premier et d’un second WHV, il faut calculer sa date de fin de séjour comme ceci : date d’arrivée en WHV + 24 mois. Le bridging visa est un moyen de  pouvoir rester sur le territoire en attendant que la 2nde demande soit traitée mais elle ne permet en aucun cas de passer du temps en plus en Australie. 

Attention, dans le cadre du WHV, il n’est pas possible de travailler pour un même employeur pendant plus de 6 mois par visa. 

Les emplois et les régions éligibles au second WHV

Pour être éligible à un second WHV, il faut respecter une certaine catégorie d’emplois. Les domaines à respecter concernent :

  • La culture de plantes et d’animaux dans le nord et dans d’autres régions spécifiées de l’Australie régionale.
  • Pêche et perle dans le nord uniquement
  • Arboriculture et abattage d’arbres dans le nord uniquement
  • Tourisme et hôtellerie dans le nord uniquement
  • Construction dans le nord et Australie régionale
  • Travaux de récupération des feux de brousse uniquement dans les zones déclarées touchées par les feux de brousse, après le 31 juillet 2019.

A noter que seuls les emplois rémunérés sont éligibles à un second PVT.

Vous trouverez tous les détails sur le site du bureau d’immigration australien.

Les régions à respecter en Australie du  Nord et Australie régionale :

Tous les codes postaux concernés sont à retrouver sur ce lien.

  • Le calcul du temps de travail 

Les 88 jours de travail à comptabiliser pour effectuer une seconde demande de WHV peut s’effectuer avec plusieurs contrats et employeurs différents. Cependant, c’est la notion de durée de vos journées ou semaines qui est primordiale.
Il faut respecter une certaine durée hebdomadaire (de 35 à 40 heures selon les domaines) de travail, en travaillant à temps plein. Il faut par exemple effectuer 7 heures/jour pendant 5 jours. Donc  si vous travaillez à temps plein, 5 jours par semaine, vous devez comptabiliser 7 jours par semaine car les deux  jours restants sont des jours de repos. Par contre, si vous travaillez 2 jours par ci puis 4 jours par là, il faut effectivement compter que les jours travaillés. Si on peut vous donner un petit conseil, privilégiez le temps plein au temps partiel.

Comment effectuer sa deuxième demande ?

Ne vous inquiétez pas, en soi, la demande d’un second Working Holiday Visa ressemble beaucoup à la demande de 1er WHV. Cependant, des examens médicaux peuvent être demandés. La demande se fait en ligne, sauf pour les deux cas suivants qui imposent une demande papier (formulaire 1150) :

-Si vous avez un enfant à charge (il ne pourra dans tous les cas pas vous accompagner en Australie mais sachez qu’il est possible de partir sans lui).

-Si vous avez bien effectué 3 mois au minimum de travaux éligibles au 2nde WHV mais pour des patrons ne possédant pas d’ABN.
Qu’est ce que l’ABN? Il s’agit de l’Australian Business Number que chaque entreprise australienne possède.
Petit rappel : les journées de travail bénévole ne sont désormais plus comptabilisées dans le calcul des 88 jours, sauf si ce travail  a été effectué avant le 1er décembre 2015.

Pour cette seconde demande, il faut que vous fassiez la liste des employeurs pour lesquels vous avez travaillé. Pour chaque employeur, il faudra indiquer son nom, son ABN ainsi que les périodes de travail. Vérifiez que toutes ces périodes accumulées soient bien de 88 jours et que les emplois effectués fassent bien partie de la liste établie par le gouvernement australien.

Que dois-je fournir comme documents ?

  • Le formulaire 1263 appelé “Working Holiday Visa : Employment Verification” que vous aurez fait remplir par vos anciens employeurs.
  • Des feuilles de paie (payslips)
  • Un extrait de compte bancaire australien prouvant que vous avez effectué des virements d’argents et dépôts de chèque.
  • Des lettres de référence de vos anciens employeurs
  • Votre déclaration d’impôts (tax return)
  • Des feuilles de paie (payslips)

Veillez à indiquer les informations correctement. Sachez que l’immigration australienne peut être amené à vérifier vos dires en appelant vos anciens employeurs.

Nos conseils pour faciliter votre demande de 2nd WHV :

  • Demandez à être payé par chèque ou virement
  • Faire remplir le formulaire 1263 par chaque employeur après chaque emploi
  • Bien conserver les fiches de paie (payslips)
  • Demandez à être payé par chèque ou virement

Faire une 3ème demande de WHV

Depuis le 1er juillet 2019, l’Australie offre la possibilité de demander un 3ème WHV. Pour l’obtenir, il faut effectuer au moins 179 jours (environ 6 mois) de travail pendant le deuxième WHV. Les régions et secteurs éligibles sont les mêmes que ceux du deuxième WHV.

Rester en Australie par le biais des études,  stages et visa de travail temporaire.

Il est possible qu’après avoir vécu un an en Australie vous souhaitez faire des études, un stage ou effectuer un visa de travail temporaire.

Faire des études en Australie

 La première condition à remplir est la suivante : être accepté à temps plein dans une école  ou une université qui devra vous fournir une confirmation of enrolment (CoE). La seconde concernant les frais de scolarité qui devront être  réglé. De plus, vous devez avoir un passeport valide, souscrire à une assurance santé pour la durée de votre séjour et enfin, avoir des économies suffisantes pour subvenir à vos besoins. Voici  les 4 types de visas étudiants possibles :

  • Le Higher Education Sector visa (subclass 573)
  • Le Postgraduate Research Sector visa  (subclass 574)
  • Le Non Award Sectorvisa (subclass 575)
  • Le Independent ELICOS Sector Visa (subclass  570)

Faire un stage en Australie

Un stage en Australie s’effectue grâce au visa appelé le Training Visa  (subclass  407). Sachez qu’il est possible de demander un Working Holiday Visa pour effectuer un stage et par la suite voyager et travailler pendant le reste de l’année.

Obtenir un visa de travail temporaire (sponsorship)

Un autre type de visa va être proposé, le Temporary Skill Shortage (TSS) visa en remplacement du Temporary Work (Skilled) visa (subclass 457). Le nombre de métiers permettant d’être éligible à ce visa sera plus réduit.

7. Obtenir la citoyenneté australienne

 Les conditions à remplir 

Depuis mars 2018, il existe un visa, le Temporary Skill Shortage (TSS), qui dans sa version “moyen terme” est valable 4 ans maximum et permet à ceux qui le possèdent de devenir résidents permanents australiens au bout de 3 ans

Pour obtenir la nationalité australienne, il faut remplir plusieurs critères : 

  • avoir été résident permanent en Australie pendant au moins 4 ans 
  • valider son bon niveau niveau d’anglais (écrit, parlé, lu, entendu)  à travers un test
  • prouver qu’on partage les valeurs australiennes en passant un test de citoyenneté 
  • démontrer sa bonne intégration dans le pays : avoir un emploi, avoir inscrit ses enfants à l’école, etc

Toute tricherie ou 3 échecs au test de citoyenneté entraînent l’impossibilité d’acquérir la citoyenneté australienne. 

Pour savoir si on est éligible à la nationalité australienne, on peut répondre à quelques questions en anglais directement sur le site du gouvernement australien : https://immi.homeaffairs.gov.au/citizenship/become-a-citizen

  • il faut avoir au moins 18 ans 
  • avoir le statut de résident permanent depuis au moins 2 ans et être sorti d’Australie 90 jours maximum dans l’année qui vient de s’écouler 
  • avoir vécu 4 ans en Australie et en être sorti moins d’un an pendant ces 4 années écoulées (exceptions : conjoint(e) australien, travail à l’étranger) 
  • ne pas avoir d’antécédents judiciaires 
  • prévoir de vivre en Australie 
  • valider un test en anglais pour s’assurer de la bonne maîtrise de la langue 
  • avoir conscience des privilèges et responsabilités que suppose la citoyenneté australienne 

Les démarches sont identiques si on est marié(e) à un(e) citoyen(ne) australien(ne). 

Les frais de dossier sont d’environ 200€ ou 285 AUD. 

On peut inclure un enfant de 15 ans ou moins dans la demande. L’enfant doit être résident permanent. 

Acquérir la citoyenneté australienne permet d’obtenir le droit de vote, un passeport australien, travailler dans les services publics australiens ou l’armée, se présenter au Parlement, etc. Devenir parent après avoir obtenu la citoyenneté australienne permettra automatiquement à l’enfant d’être lui aussi australien. 

Déposer sa demande officielle 

Si l’on remplit toutes les conditions listées, on peut déposer une demande sur la page officielle de l’immigration australienne. Le formulaire comporte 36 pages. https://online.immi.gov.au/elp/app?action=new&formId=CITZ-AP-1290-1300t 

Le formulaire bloque si les informations ne sont pas celles attendues. 

Les tests d’anglais et de citoyenneté ont lieu seulement après que le dossier du demandeur ai été approuvé. 

Le test de citoyenneté 

Le test de citoyenneté est basé sur le document PDF suivant : Australian Citizenship —Our common bond. Il est disponible en différentes langues et comporte 5 parties mais les candidats ne seront questionnés que sur les 3 premières : 

  1. L’Australie et son peuple
  2. Les convictions démocratiques, les droits et les libertés en Australie 
  3. Le gouvernement et la loi en Australie 

Le document parle, notamment, des différents drapeaux, des emblèmes, des journées importantes pour les Australiens. On y trouve aussi les paroles de l’hymne national, dont le titre uniquement peut être demandé lors du test. 

Un test blanc est proposé à la fin du PDF. Il se présente sous forme de QCM. Le QCM comporte 20 questions. 3 réponses sont proposées à chaque question et il n’y a qu’une bonne réponse pour chaque question.  

Des entraînements en anglais sont aussi proposés sur le site officiel australien : https://immi.homeaffairs.gov.au/citizenship/test-and-interview/prepare-for-test/practice-test 

Le vrai test est en anglais. Pour le réussir, il faut au moins répondre correctement à 15 questions sur 20. Le test et la vérification d’identité prennent 2 heures en moyenne. 

La cérémonie 

Si le candidat réussit le test, il devra assister à une cérémonie de citoyenneté et prêter allégeance à la citoyenneté australienne dans les 12 mois qui suivent. Il recevra par la suite un certificat de citoyenneté australienne. 

Lors de la cérémonie, le demandeur devra promettre de s’engager envers l’Australie et de partager ses croyances démocratiques. 

À la fin de la cérémonie, l’hymne national est joué. Il est suivi d’un petit cocktail et d’une possible remise de petits cadeaux. Le nouveau citoyen australien reçoit aussi un formulaire pour s’inscrire sur les listes électorales.

La demande de passeport 

Elle coûte 277$. Le formulaire se rempli au bureau de poste ou sur Internet. Il faut fournir 2 photos d’identité en couleur, ainsi que 2 pièces d’identité minimum. La demande met environ 3 semaines à être finalisée. 

Vidéo Youtube utile : “Comment obtenir la nationalité australienne ?” 

Mise en ligne le 9 mai 2020, nationalité australienne obtenue 3 mois plus tôt : https://www.youtube.com/watch?v=5XyBkmqGcgA

→ la durée du PVT est comptabilisée dans les 4 ans demandés 

→ fournir un formulaire de confirmation d’identité à faire remplir par un australien (pas le conjoint) comme un docteur, par exemple. Une liste des professions éligibles est remise au demandeur. 

→ Entre l’inscription au test et le passage du test, il peut s’écouler 1 an ou plus. 

→ pas de test d’anglais en supplément, puisque le test de citoyenneté est déjà en anglais et permet de s’assurer que le candidat comprend l’anglais écrit 

→ le courrier validant le test met quelques semaines à arriver 

→ le pledge (discours) se fait devant 200 personnes environ 

→ chant collectif de l’hymne australien 

→ vote obligatoire en Australie 

→ faire une demande de passeport australien car étant devenu australien, le visa est caduque. Il faut donc avoir un passeport australien pour pouvoir revenir en Australie lors d’un voyage à l’étranger. 

→ La résidence permanente ne dure que 5 ans, d’où la nécessité de devenir citoyen australien si on veut rester en Australie. 

304
mille PVTistes en 2018
25
mille Français en 2018
50
% des PVT français sont pour l'Australie