PVT Canada 🏒

Le Permis Vacances Travail facile pour le Grand Nord Blanc

“Un voyageur ? C’est une personne qui s’en va chercher
un bout de conversation au bout du monde”
Barbay d’Aurevilly

1. Qu'est ce que le PVT ?

Le PVT Canada s’obtient après dépôt de candidature, vous devez d’abord vérifier que vous êtes éligible (avoir entre 18 et 35 ans, vous n’avez jamais bénéficié du PVT Canada, avoir économisé au moins 2 500 $CA (environ 1 600 EUR). 

Il faut savoir que les candidatures sont étudiées mais qu’un tirage au sort est effectué. 

Pas de panique, si vous n’êtes pas tiré au sort cette année, vous pourrez retenter votre chance les années suivantes (jusqu’à vos 35 ans inclus).

En revanche, si vous êtes chanceux, vous recevrez une invitation à une “ronde”, il y a plusieurs rondes dans l’année jusqu’à épuisement des places disponibles.

Votre PVT est valable pendant 24 mois si vous êtes français, ce permis vous permet d’allier tourisme, vacances et travail.

2. Calendrier

  • Mars 2021
    Ouverture des inscriptions
  • Mai 2021
    Clôture des inscriptions
  • Juin 2021
    Réponse des autorités d’immigration
  • Juillet 2021
    Réception des documents d’accord

3. Déposer un dossier

Vous êtes prêt à déposer votre demande ? Alors c’est parti !

Rendez-vous sur le site officiel

La demande peut se faire en anglais ou en français, selon votre préférence.

La session reste ouverte un temps défini, attention à ne pas laisser la page inactive trop longtemps. Vous pouvez l’enregistrer et poursuivre plus tard, elle doit être finalisée sous 60 jours.

Etape 1 :

Si vous n’avez pas de compte, cliquez sur “s’inscrire”

Il est possible de créer un compte de 2 manières différentes : 

  • avec une CléGC (nom d’utilisateur + mots de passe + questions de sécurité)
  • avec un partenaire de connexion (via une institution financière, cf liste)

La création avec une CléGC (méthode la plus simple)

Cliquez sur “s’enregistrer” à droite.

Après avoir lu les modalités et conditions d’utilisation, cliquez sur “j’accepte”.

Choisissez un nom d’utilisateur en fonction des critères requis. Lorsque vous avez fait votre choix, cliquez sur “continuer”.

Choisissez un mot de passe remplissant les conditions demandées puis cliquez sur “continuer”. Vous pouvez aussi sélectionner le mot de passe sécurisé proposé par le site. 

Sélectionnez les questions de votre choix et indiquez les réponses correspondantes (veillez à bien vous en souvenir). Cliquez sur “continuer”

Sur la page récapitulative suivante, cliquez sur “continuer”.

Etape 2 :

Sélectionnez la langue dans laquelle vous souhaitez remplir votre formulaire.

Cliquez sur “se connecter ou créer un compte pour présenter une demande en ligne” afin de commencer votre demande.

Maintenant que votre compte est créé, vous pouvez choisir l’option 1 “ouvrir une session avec une CléGC”.

Lisez et acceptez les conditions générales d’utilisation pour pouvoir poursuivre votre demande.

Après avoir correctement complété vos informations, cliquez sur “continuer”.

Remplissez le questionnaire en vous appuyant sur les conseils donnés puis cliquez sur “continuer”. Veillez à noter des phrases complètes.

Remplissez le questionnaire en vous appuyant sur les conseils donnés puis cliquez sur “continuer”. Veillez à noter des phrases complètes.

Etape 3 :

Si vous n’avez pas de demande en cours, vous pouvez cliquez sur “présenter une demande pour venir au Canada”.

Si vous n’avez pas de code de référence personnel, cliquez sur “expérience internationale Canada (EIC)”, item qui permet d’accéder au PVT.

Selon les réponses que vous indiquez, vous saurez si vous êtes éligible à une demande de PVT. Si vous souhaitez poursuivre plus tard, cliquez sur “enregistrer et quitter questionnaire”, sinon, cliquez sur “suivant”.

Choisissez la réponse vous concernant puis cliquez sur “suivant” :

Indiquez votre réponse puis cliquez sur “suivant” :

Répondez par oui ou par non et cliquez sur “suivant” :

Sur l’écran suivant, sélectionnez votre pays ou territoire de résidence permanente puis cliquez sur “suivant”.

Répondez oui ou non puis cliquez sur “suivant”

Répondez aux 2 questions puis cliquez sur “suivant” :

En fonction des réponses que vous avez données, le site vous indique si vous êtes éligible ou non à une demande de PVT. Cliquez sur “continuer” pour poursuivre la demande :

Vous pouvez donc continuer à compléter vos informations.

Etape 3 :

Complétez le reste du formulaire puis cliquez sur “suivant” à chaque page :

Répondez aux questions de la dernière page puis cliquez sur “enregistrer et quitter” :

Etape 4 :

Cliquez sur “commencer à remplir le formulaire” dans la partie coordonnées :

Choisissez ensuite la langue dans laquelle vous préférez être contacté(e).

Indiquez votre adresse mail puis cliquez sur “enregistrer et quitter”.

Etape 5 :

Vous allez compléter la dernière partie du formulaire en cliquant sur “continuer à remplir le formulaire”:

Indiquez oui si vous souhaitez poursuivre puis cliquez sur “enregistrer et quitter” :

Une fois que tout est complété, vous pouvez cliquer sur “continuer”.

Etape 5 :

Votre déclaration solennelle apparaît ,après avoir lu, cliquez sur “j’accepte” si vous êtes d’accord puis complétez les informations demandées. Cliquez sur “signer”.

Félicitations, votre demande est terminée. Un mail vous est envoyé dans votre espace personnel pour vous encourager à préparer dès maintenant vos documents au cas où votre demande aboutirait. Vous pouvez suivre l’évolution de votre demande dans le tableau intitulé “voir les demandes que vous avez soumises”

4. Préparer son voyage

Vous avez votre PVT/ permis EIC = Expérience Internationale Canada en poche ? Super ! Il ne vous reste plus qu’à bien préparer votre séjour ! Voici quelques conseils :

 

➣ 🧳 Préparer ses valises :

  • La valise d’abord : sac à dos pour les backpackers et valise bien solide avec cadenas pour les voyageurs comptant rester plusieurs mois dans la même ville. Et léger pour les baroudeurs plus complet pour les autres !
  • Documents à avoir sur soi dès l’arrivée à l’aéroport : PVT/EIC, passeport (en cours de validité), carte bleu, permis français et international (voir point sur le permis international), la lettre d’introduction/de correspondance (obtenue à l’issue de la demande du permis EIC, penser à bien entrer sur le territoire canadien avant l’expiration de celle-ci), l’attestation d’assurance Maladie/Hospitalisation/Rapatriement, la preuve de fonds (comme un relevé de compte)  d’une valeur de 2500 $ CA (somme disponible sur un compte courant).
  • Adaptateur secteur universel
  • Prévoir une clé USB avec : ordonnances médicales (comme pour la pilule pour les voyageuses), une copie du PVT/EIC, CV en anglais et en français, une copie de l’assurance, copie des papiers d’identité (passeport), copie des permis de conduire français et international, copie de la lettre d’introduction et une copie de la preuve de fonds.
  • Trousse à pharmacie + carnet de santé
  • Vêtements adaptés aux températures canadiennes (manteaux d’hiver + vêtements chauds) et adaptés au travail en fermes pour le Woofing.
  • de l’argent liquide pour le change à l’arrivée à l’aéroport.

➣ 👨‍⚕️ Prendre différents rendez-vous médicaux :

  • Médecin généraliste  (prescription vaccins + bilan de santé ou si vous êtes amené à suivre un traitement médical au Canada pour connaître éventuellement l’équivalent de votre traitement ou avoir une ordonnance couvrant toute la période de votre séjour).
  • Ophtalmologue (obtenir son ordonnance pour les lentilles avant le grand départ), car la consultation n’est pas prise en charge par l’assurance.
  • Dentiste
  • Vaccins (aucun vaccin n’est obligatoire pour le Canada mais bien être à jour sur les classiques comme le tétanos).
  • Gynécologue (pour les voyageuses le gynécologue peut prévoir une ordonnance d’un an pour la pilule et ainsi la voyageuse part avec ses boîtes d’avance).

➣ 🗣️ Prendre des cours d’anglais :

Apprenez ou entretenez votre anglais avec la plateforme Mondly ! 

➣ 📝 Préparer votre CV en anglais

Le CV canadien est différent de la version française.

  • Sur un CV canadien il n’y a pas de photo. Au Canada, il peut s’agir d’un caractère discriminant, votre candidature peut donc être rejetée.
  • Les informations personnelles. La date de naissance, la nationnalité, le sexe ainsi que l’état civil ne figurent pas sur un CV canadien contrairement au CV français.
  • Vos missions en entreprise doivent figurer sur votre CV canadien. Il  est important d’être le plus précis possible.
  • Le CV canadien fait gérénalement 2 pages. Pensez à numéroter vos pages et à indiquer notre nom prénom téléphone et adresse email en bas de la seconde page. Attention, il ne faut pas dépasser 3 pages !
  • Mettre en avant ses expériences et ses aptitudes ! Au canada le niveau d’études est moins important que l’expérience aux yeux des employeurs.
  • Le format de votre CV est important, en France nous sommes habitués au format A4, au Canada il faudra faire et imprimer son CV sur une feuille de format lettre (21,6 × 27,9 cm).

➣ 📞  Résiliation de tout engagement en France :

  • Si vous êtes en location dans un appartement ou autre, bien penser à poser votre préavis trois mois avant la date de votre départ
  • Résilier l’assurance habitation
  • Résilier les contrats EDF ( électricité, gaz )
  • Résilier votre abonnement internet
  • Se renseigner pour votre abonnement téléphonique (l’adapter pour votre arrivée sur place et prévoir une date de résiliation, une fois que vous aurez un abonnement canadien. Un conseil à ce sujet : si possible garder son forfait français et prendre une offre internationale avec Free ou Red car les forfaits canadiens sont chers pour les services proposés. De plus la wifi est très présente là bas ! Optez sinon pour les applications comme Whatsapp ou Textnow qui vous permet d’avoir un numéro canadien (pour Textnow), car pour les pvtistes c’est indispensable d’être joignable pour les employeurs ! Attention par contre avec cette solution d’être toujours bien connecté.)
  • Si vous avez un véhicule voir pour le revendre et s’y prendre dans ce cas assez tôt (cela vous permet d’avoir un bon pécule pour votre arrivée, comme il est demandé d’avoir 1 630 euros sur votre compte pour l’arrivée au Canada).
  • Se désinscrire de Pôle emploi, CAF … si vous étiez inscrit
  • Résilier votre mutuelle
  • La procuration est une solution utile ! En effet vous pouvez donner procuration à un proche pour récupérer des courriers à la poste par exemple ou encore pour des démarches bancaires (comme faire un virement vers le Canada ou encaisser un chèque) et enfin pour voter !

➣ ✈️ Prévoir vos billets d’avion assez tôt :

  • L’aller-retour c’est le mieux (moins flexible mais moins cher), si pas la possibilité de prendre le retour, il est possible de prévoir un billet de continuation.  
  • Sinon il n’est pas obligatoire avec le permis EIC d’avoir le retour car le budget de 2 500 $CA est prévu pour cela.
  • Un billet open permettant de changer la date de retour.

Si vous souhaitez que votre ou vos billet(s) vous coûte(nt) le moins cher possible évitez d’arriver au Canada pendant la période estivale ou les  vacances de noël. Les prix augmentent souvent pendant les vacances scolaires. Dans la mesure du possible prenez votre billet dès que vous êtes sûr de partir et que le prix du billet paraît le moins onéreux. Attention ne pas prendre votre billet d’avion avant d’avoir obtenu votre lettre d’introduction !

➣ 🚗 Faire la demande de permis international :

Depuis Septembre 2017 la demande d’un permis de conduire international ne se fait que par correspondance.

Vous devez faire une pré-demande en ligne sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés ( ANTS ), la demande reste gratuite.

La durée de validité d’un permis international (accompagné du permis national) est variable d’une province à l’autre du Canada. Si vous envisagez de rester plusieurs mois dans une même province canadienne vous devrez échanger votre permis de conduire français pour un permis provincial. Pour plus d’informations veuillez consulter ce site : https://www.service-public.fr/ .

💸 Mettre de l’argent de côté :

Il est demandé d’avoir 2 500 $CAD sur votre compte courant pour obtenir votre permis EIC soit environ 1 630 euros. Mais cette somme est la somme obligatoire pour l’obtention de votre PVT/EIC, pensez à prévoir plus large au cas où vous ne trouvez pas de job rapidement car beaucoup de dépenses sur place sont à prévoir.

💳 Prévoir son moyen de paiement :

Même s’il est plus pratique voire préférable d’attendre d’être sur place et d’avoir un job pour ouvrir un éventuel compte canadien, il est possible d’obtenir avant votre départ une carte bancaire vous permettant de limiter les frais à l’étranger comme la carte anglaise REVOLUT.

Sinon, vous pouvez opter pour cette option qui est d’avoir toujours de l’argent liquide : ceci soit en retirant des grosses sommes d’un coup avec votre carte française (vous pouvez voir certaines options existent dans certaines banques pour les retraits à l’étranger). Soit vous pouvez effectuer des transferts de fonds avec Western Union pour obtenir de l’argent liquide rapidement. Ou encore avec Transfermate qui est un service avec un taux de change toujours très intéressant.

➣ 💊 Avoir une mutuelle/assurance santé :

Il est important et même obligatoire pour partir au Canada en PVT/EIC d’avoir une assurance maladie/hospitalisation/rapatriement. Il faut d’ailleurs savoir que les frais médicaux sont beaucoup plus élevés au Canada qu’en France. Et un accident ou une maladie peut arriver n’importe où et n’importe quand ! Il existe plusieurs services d’assurance pour l’étranger, mais la plus intéressante en rapport qualité / prix reste : Chapka. Ils proposent un produit spécifique pour les pvtistes : le CAP WORKING HOLIDAY (vous bénéficierez de 5% de remise).

🏨 Booker un hostel (auberge de jeunesse) ou un Airbnb pour son arrivée :

Souvent l’arrivée se fait dans les villes comme Toronto, Vancouver ou encore Montréal. Bien penser à réserver les premières nuits pour l’arrivée au Canada. On vous partage nos coups de coeur pour une arrivée dans le pays en douceur : 

Le QBEDS Hostel, à Québec

Cette auberge de jeunesse possède de nombreux services : casiers personnels et sécurisés, cuisine équipée, accès wifi, laverie, draps fournis… La décoration assez kitch vous plongera dans une expérience inoubliable !

 

 

Le M Montréal

Auberge de jeunesse design et moderne située en plein centre de Montréal.

Capacité de 490 lits. Variété de prix en fonction du type de chambre souhaité. Il y a énormément de services annexes (salle de billard, jacuzzi…).

The Only Backpacker’s Inn, à Toronto

Hostel atypique avec une décoration qui sort de l’ordinaire. Ce qui ressort le plus de cette auberge de jeunesse est son originalité et sa convivialité. C’est un lieu idéal pour partager ses premiers moments à Toronto.

 

 

Le Samesun Vancouver

Situé dans un quartier du centre ville, cette auberge de jeunesse propose de nombreux services additionnels non négligeable comme un accès à Internet sans fil, une laverie, une salle récréative… Le tout pour un prix attractif pour des chambres privatives et dortoirs !

 

➣🇦🇺 S’inscrire sur des groupes sur les réseaux sociaux :

Facebook

-”Les Français au Canada”

-”PVT Canada 2020, demande de PVT, préparation au départ et à l’arrivée.”

5. Que faire à l'arrivée ?

Après plusieurs mois de préparation et un voyage plutôt long, vous êtes enfin arrivé(e) au Canada l’aventure peut enfin commencer ! Mais, quelles sont les démarches à entreprendre une fois sur place ?

milos bikovic letenje GIF by Air Serbia

C’est ce que nous allons vous expliquer dans cet article.

 

✈️ Arrivée à l’aéroport :

Étape obligatoire, les autorités canadiennes contrôleront vos papiers (passeport en cours de validité, fonds bancaires…)

Attention : les autorités canadiennes vous délivreront votre permis de travail lors de votre enregistrement (à votre arrivée sur le territoire). Il est indispensable de vérifier si toutes les données renseignées sont justes. À savoir :
– Votre nom, prénom.
– Votre date de naissance.
– Votre date de sortie du territoire.

📝 Faire sa demande de Numéro d’Assurance Sociale (NAS/SIN)

Cette démarche est primordiale si vous souhaitez travailler au Canada. Relativement simple à obtenir et gratuite, le Numéro d’Assurance Sociale (Social Insurance Number en anglais) se compose de 9 chiffres. Cependant attention, l’appellation de ce numéro peut porter à confusion : le NAS ne fait pas office de carte vitale, vous devez bien évidemment souscrire une assurance (cf chapitre Comment préparer son voyage ?) en cas d’imprévus liés à votre santé. Le NAS est uniquement à but professionnel.

Vous devez savoir que chaque employeur vous demandera ce numéro, il est donc obligatoire et strictement personnel. Comme les Pvtistes sont considérés comme des résidents temporaires, votre NAS commencera par le numéro 9.
En revanche, tous les organismes n’ont pas le droit de vous demander votre Numéro d’Assurance Sociale ! Pour connaître la liste des organismes habilités cliquez ici : https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/programmes/numero-assurance-sociale/proteger.html.
La demande de Numéro d’Assurance Sociale doit se faire dès votre arrivée sur le territoire. Vous ne pouvez pas effectuer cette démarche avant votre départ. Pour ce faire, il est conseillé de se rendre au centre Service Canada le plus proche de votre lieu de résidence.

Quels sont les documents à fournir ? Votre passeport en cours de validité, ainsi que votre permis de travail qui vous sera remis à votre arrivée au Canada. Si toutefois vous n’avez pas de logement fixe, il est possible de renseigner l’adresse de votre logement temporaire. Les délais d’obtention sont très courts, en général vous recevez votre NAS le jour même de votre demande !

💰 Aller à la banque ouvrir un compte :

Avant toute chose vous devez vous renseigner au préalable sur les différentes banques existantes. Le système bancaire canadien est différent du système bancaire français. Vous devez trouver une banque qui a de nombreux distributeurs afin d’éviter de payer trop de frais bancaires (entre 3$ et 5$ de frais par retrait dans un distributeur d’une banque concurrente). 

Vous pouvez également consulter votre banque en France afin de prendre connaissance d’un potentiel accord avec une banque canadienne. 


Les banques principales au Canada sont :

– la Banque royale du Canada (RBC)
– Banque Toront-Dominion (TD)
– Caisse Desjardins (présente majoritairement au Québec)
– BNC
– CIBC

Quels documents fournir ? Pour ouvrir un compte bancaire, votre conseiller vous demandera les documents suivant :

– Votre passeport.
– Une adresse postale.
– Votre permis de travail. (PVT)
– Votre Numéro d’Assurance Social. (NAS) Si vous n’avez pas encore votre NAS, ce n’est pas grave. Vous devrez le transmettre à votre banque une fois que vous l’aurez reçu.

Suite à ces démarches vous obtiendrez dans un premier temps une carte de retrait. Vous recevrez votre carte de crédit par voie postale dans les semaines à venir (les délais varient d’une banque à une autre). La carte de crédit vous permettra de procéder aux paiement dans tous les magasins, restaurants/bars, et même de payer sur internet.

Attention aux banques en ligne : il est possible de conserver son compte international via sa banque en ligne (N26, REVOLUT…) mais, il est vivement conseillé d’ouvrir un compte canadien. Pourquoi ? Si vous êtes amenés à travailler, il est possible que votre employeur vous paye en liquide ou par chèque. Il n’est pas possible d’encaisser des chèques via un smartphone. De plus, certains commerces n’acceptent que les cartes de crédit canadiennes comme moyen de paiement par carte. D’un point de vue pratique et sécuritaire, il est donc préférable d’ouvrir un compte bancaire au Canada. 

☎️ Ouvrir une ligne téléphonique :

Peu recommandé aux touristes mais jugé indispensable pour les Pvtistes, souscrire une ligne téléphonique canadienne est une des étapes à franchir lors de votre arrivée (en ayant préalablement résilié votre abonnement en France). Avoir un numéro de téléphone canadien possède de nombreux avantages :
– Gage de sérieux auprès d’un employeur.
– Être joignable rapidement et par tout type d’organisme.
– Besoin d’un numéro de téléphone canadien pour certaines formalités administratives.

En revanche, le Canada est en léger retard par rapport aux forfaits téléphoniques. Ils sont en général très chers en comparaison avec les services proposés. Il existe d’autres moyens alternatif afin de continuer d’utiliser sa ligne française, mais des coûts supplémentaires sont à prévoir. 

Vous devez absolument réfléchir en amont à l’utilisation que vous souhaitez faire avec votre téléphone, les données internet étant ce qui coûte le plus cher dans les forfaits téléphoniques en général. Si vous êtes dans une grande ville, privilégiez les forfaits avec peu de données mobiles.
Forfait prépayé

Partenariat possible avec les opérateurs français : forfait valable à l’étranger chez Free, SFR… Forfaits spécifiques, pour en connaître les modalités rendez-vous chez votre opérateur ! Il saura vous conseiller sur l’offre la plus adaptée à votre situation.

6. Voyager dans le pays

L’avantage du PVT est qu’il est tout à fait possible de visiter le pays tout en travaillant. Nous vous avons donc concocté des sites insolites, afin que votre souvenir du Canada ne soit pas simplement vos collègues et le woofing !

Crooked Trees

Au beau milieu du Saskatchewan, vous pourrez découvrir une forêt enchantée où un mystère botanique se déroule : les arbres s’entremêlent sans explication.

 

 

 

 

Parc National de Jasper – La Skywalk

Un chemin de verre perché à 280 mètre au dessus d’une falaise pour une vue du parc à 360 degrès.

 

 

 

 

 

 

La Foresta Lumina

Dans le Parc de la Gorge de Coaticook est une forêt féérique mise en lumière par un parcours illuminé et Tonga Lumina au Mont-Tremblant, un parcours nocturne sur les traces des géants fait de projections lumineuses et narrations. 

 

 

 

Les nombreux festivals canadiens permettent de découvrir les villes d’une façon originale. Outre les festivals musicaux renommés, certains sont plus authentique comme le Niagara Icewine Festival (Ontario) où il est possible de parcourir la route des vins et de déguster du vin glacé, une spécialité de la région. Ou encore le Carnaval de Québec, si vous aimez les activités autour de la neige, n’hésitez pas : course de chevaux attelé, bain de neige, patinoire … Bonne humeur garantie !

7. Rester dans le pays après le PVT

Le Canada vous a tellement plu que vous souhaitez poursuivre l’aventure ? 

Sachez que le PVT au Canada n’est pas un permis de travail prolongeable ou renouvelable. Il ne sera donc pas possible de demander un autre PVT Canada, ni demander une prolongation de quelques mois ou années de votre PVT. 

La bonne nouvelle, c’est que le Canada offre de nombreuses autres options !  Peut-être qu’elles peuvent correspondre à vos souhaits ? On vous dit tout sur les possibilités juste en dessous  :

  • Continuer son expédition touristique au Canada  🎒

Si vous êtes Belge ou Français et que vous souhaitez rester au Canada pour profiter et continuer de visiter ses lieux touristiques, c’est possible.

Pour cela, il faut effectuer une procédure de demande de prorogation de séjour au Canada à titre de visiteur (la demande d’une fiche de visiteur). Attention, une fiche de visiteur n’est pas un visa. Il s’agit d’un document qui vous confère le statut de visiteur et qui vous permet d’y rester plus longtemps. Il comprend une nouvelle date d’expiration, il s’agit de la nouvelle date à laquelle vous devez quitter le Canada. 

Il faut faire cette demande au moins un mois avant l’échéance  de votre PVT.

Combien ça coûte  ? 🤑

Le prix est variable et débute à 100$. Les délais de traitement sont estimés à une centaine de jours. Pas de panique, en attendant de recevoir enfin la réponse qui vous indiquera si vous pouvez poursuivre votre séjour au Canada,  vous avez le droit à un “statut implicite” qui vous permet de rester au Canada. Cependant, vous ne pourrez pas continuer à travailler dès que le PVT expirera.

  • Le permis de travail fermé 

Ce permis de travail concerne uniquement les personnes JP (le permis jeune professionnel) ou les PVT ayant trouvé une entreprise qui souhaite les garder après leur visa. Il est assez difficile et long à obtenir et il est moins libre qu’un  PVT puisque vous ne pourrez travailler que  pour un seul employeur. 

Il permet d’y travailler temporairement et ce pour une seule entreprise. Il permettra alors de faire une demande de carte d’Assurance maladie et d’un numéro d’assurance sociale. 

Les démarches :
La première condition à remplir est d’avoir un employeur actuel ou futur, qui accepte de faire toutes les démarches pour vous embaucher. Il devra donc demander une étude d’impact sur le marché du travail appelé EIMT auprès d’Emploi et Développement social Canada.  Cette étude a pour but de justifier pourquoi l’entreprise engage un travailleur étranger plutôt qu’un résident Canadien. De plus, il devra démontrer qu’il a proposé ce poste au maximum de personnes (annonces sur internet et dans les journaux, CV reçus et entretiens passés, etc. C’est une procédure longue et coûteuse (il faut compter 1000$ aux  frais de l’employeur). Ensuite, une fois l’EIMT obtenu, commence la procédure de demande du permis de travail fermé (qui est aussi longue).

Cas particulierVeuillez-vous renseigner car certains travailleurs peuvent être dispensés d’une EIMT. Vous devrez ensuite présenter une demande de permis de travail. Une fois celle-ci approuvée, vous recevrez une lettre d’autorisation. Le permis vous sera ensuite remis lorsque vous entrerez sur le territoire canadien.
Combien ça coûte ? Il faut compter 155 CAN.

  • Le permis stage Coop

Première condition à remplir pour obtenir ce permis stage : il faut être étudiant, être français et avoir entre 18 et 35 ans. De plus, il faut faire partie de l’initiative EIC. Il faudra bien sûr trouver un employeur et faire un stage en rapport avec vos études pour en bénéficier. 

Coût : 150CAN$ et 230CAN$ aux frais de l’employeur

  • La demande de résidence permanente

La Résidence Permanente permet : 

  • de  demander la citoyenneté canadienne,
  • d’habiter, de travailler ou d’étudier n’importe où au Canada,
  • de bénéficier de la protection des lois canadiennes  et de la Charte Canadienne des droits et libertés. 
  • de profiter de la plupart des avantages offerts aux citoyens canadiens, y compris la couverture des soins de santé.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans l’onglet suivant.

  • Poursuivre des études au Canada 🎓

Il est tout à fait envisageable de poursuivre son séjour au Canada en commençant des études ou bien en reprenant des études. Pour cela, il faudra demander un permis d’études une fois que vous serez acceptée dans un établissement. La condition première pour espérer obtenir ce précieux sésame est d’avoir suffisamment d’argent pour subvenir à vos besoins pendant toute la durée de vos études (soit 10.000$ environ en plus des frais de scolarité). 

Les formations professionnelles sont également envisageables pour apprendre un nouveau métier. Plusieurs organismes offrent cette possibilité notamment ILAC à Toronto et Vancouver. Les domaines sont variés à ILAC : service client, vente, événementiel, hôtellerie-restauration, business, marketing, gestion d’entreprise, administration et santé). 

Veuillez noter qu’au Québec certaines formations sont gratuites pour les français ! Seuls les frais de dossiers sont à régler.

8. Obtenir la citoyenneté canadienne

Pour demander le statut de résident permanent, il faut tout d’abord :

  • passer par l’Entrée Express 
  • obtenir un Certificat de Sélection du Québec (CSQ). Passer par le Programme de l’Expérience Québécoise (PEQ) permet d’avoir plus rapidement un CSQ. 

OU

  • être sélectionné au Programme des Candidats des Provinces (PCP) 

Le Canada doit ensuite approuver la demande au niveau fédéral. 

  • l‘Entrée Express

sauf pour vivre au Québec 

La résidence permanente est active au bout de 6 mois environ. Sont concernés les travailleurs qualifiés et les métiers spécialisés. Il faut bien maîtriser l’anglais ou le français avant de remplir un formulaire de demande. Les candidats obtiennent un nombre de points selon les informations qu’ils indiquent. Ceux qui obtiennent le plus de points sont sélectionnés. La demande est gratuite et valide 12 mois. 

  • le Programme de l’Expérience Québécoise 

Il est accessible pour :

  • les étudiants possédant un permis d’études, ayant suivi leur cursus au Québec et ayant obtenu un diplôme québécois. Tous les diplômes ne sont pas éligibles.  
  • les travailleurs possédant un permis de travail et ayant travaillé au moins 52 semaines à temps complet au Québec. 163 emplois sont concernés : développeur Web, cuisinier, assistant dentaire, serveur au comptoir, etc. 
  • le Programme des Candidats des Provinces 

sauf pour le Québec 

Les provinces et territoires canadiens choisissent des profils de personnes pour les aider à obtenir la résidence permanente au Canada. Une fois sélectionnés, les candidats doivent soumettre une demande auprès de l’immigration fédérale canadienne. La demande de nomination auprès d’une province ne coûte pas le même prix d’une province à une autre. Elle est gratuite dans certaines provinces. Si la demande de nomination est refusée, les frais engagés ne sont pas remboursés.

La demande de résidence permanente 

La demande de résidence permanente a un tarif fixe : 1040 $CA par personne et 150 $CA par enfant à charge. 

Il peut y avoir des frais supplémentaires (visite médicale, examen de langue, etc). 

Devenir citoyen canadien 

La citoyenneté canadienne ne s’obtient pas tout de suite après être devenu résident permanent. Le temps passé au Canada en temps que résident temporaire (PVT entre autres) est pris en compte. 

Il faut remplir les critères suivants : 

  • être résident permanent 
  • avoir une déclaration de revenus 
  • avoir vécu au Canada pendant au moins 3 ans sur les 5 dernières années (1095 jours) 
  • réussir un examen sur les droits et les responsabilités et sur le Canada 
  • démontrer qu’on parle bien anglais et / ou français (l’une des 2 langues officielles du Canada) 

Pour vérifier son éligibilité à la citoyenneté, vous pouvez faire une simulation sur cette page. Puis il vous faudra remplir ce formulaire.

Il faudra fournir des documents et payer 630 $CA (adulte) / 100 $CA (enfant) de frais de dossier. 

liste des documents à fournir 

L’envoi de la convocation à l’examen de citoyenneté prend quelques semaines. La convocation s’accompagne du livre Découvrir le Canada qui permet de se préparer à l’examen. Plusieurs dates d’examens sont proposées au candidat. Réviser est indispensable car les questions posées sont assez complexes. On réussit le test en répondant correctement à au moins 15 des 20 questions du QCM. Le candidat choisit de le passer en anglais ou en français. Avant le jour J, on peut s’entraîner sur cette application non officielle.

Le QCM est suivi d’un entretien en français ou en anglais. Le QCM peut être passé 2 fois. En cas d’échec aux 2 QCM, un entretien avec un agent de la citoyenneté est proposé. 

La cérémonie de la citoyenneté 

On y participe après avoir réussi le QCM. On y chante l’hymne canadien et on prononce le serment de citoyenneté. À la fin de la cérémonie, un certificat de citoyenneté est remis au candidat, certificat qui lui permet de faire un demande de passeport canadien. La France et le Canada autorisent la double nationalité. 

15
mille places en 2019 pour les Français
13
mille Français en 2019
39
rondes de sélection en 2019