Interviews de PVTistes

Cécilia : WHV Australie, une experience inoubliable

By 25 janvier 2021No Comments

Blogueuse voyage, Cécilia compte plusieurs pays à son compteur. C’est en 2016 que cette jeune voyageuse décide de réaliser son rêve : s’installer en Australie.

© Mon blog voyage

Hello Cécilia, peux-tu te présenter brièvement ? 

Bonjour ! J’ai 28 ans et je suis originaire de Tours. J’habite maintenant depuis presque 4 ans à Paris où je travaille dans le marketing.

Si je ne me trompe pas, tu es partie en WHV Australie en 2016, pourquoi as-tu voulu partir ? 

J’ai toujours voulu avoir une expérience à l’étranger. A la fin de mes études, ce choix est donc apparu comme une évidence. J’avais envie de voyager, de me lancer un défi, d’apprendre l’anglais… Toutes ces raisons m’ont poussées à tenter l’expérience.

Comment as-tu vécu ton départ ? 

J’étais excitée et j’appréhendais à la fois. C’était assez paradoxal. J’avais attendu ce départ pendant des mois. Des mois à économiser le moindre sous pour pouvoir partir dans les meilleures conditions et à organiser mon voyage. Et j’appréhendais de savoir si j’allais trouver un job, si j’allais pouvoir me faire comprendre, si j’allais être capable de me débrouiller seule… Mais pour être honnête, mon départ s’est fait plutôt naturellement.

Quand tu es arrivée en Australie, quelle a été ta première impression ? 

Je suis arrivée à Perth et j’ai le souvenir d’avoir pensé qu’hormis le décalage horaire, il n’y avait pas de grands changements comparé à de grandes villes européennes. Tout s’est vraiment fait naturellement. J’ai logé les premières semaines dans une auberge de jeunesse où j’ai rencontré plein de gens géniaux. J’ai donc été de suite mise à l’aise et en confiance pour le reste de mon aventure !

Quel a été ton parcours sur le territoire Australien, quelles villes as-tu visitées ? 

J’ai acheté un van à Perth avec lequel j’ai parcouru toute la côté Ouest, jusqu’à Darwin. Puis je me suis ensuite rendue à Brisbane où je suis restée 7 mois pour travailler. Entre temps j’ai aussi parcouru la côte Est depuis Brisbane jusqu’à Cairns et la grande barrière de Corail. Enfin, j’ai eu la chance de passer quelques semaine entre Sydney et Melbourne avant mon retour en France.

Pour toi, quels sont les lieux à ne pas louper ? 

La Côte Ouest est sans aucun doute mon plus gros coup de cœur ! On n’en parle pas assez car la plupart de la population Australienne vit sur la Côte Est mais les paysages y sont vraiment incroyables ! Pour moi, c’est la vraie Australie ! J’ai aussi adoré la Grande Barrière de Corail (un peu cliché je vous l’accorde, mais il faut pas passer à côté).

© Mon blog voyage

Parlons logement, quels ont été tes différents modes de logement pendant ton année en Australie ? 

Comme je le disais, j’ai d’abord vécu dans un Van pendant 2 mois. J’ai aussi pas mal côtoyé les auberges de jeunesse car cela permet de rencontrer du monde et de créer de vrais liens avec des gens que l’on ne pourrait sans doute jamais rencontrer dans la « vraie vie ». Et enfin, j’ai aussi habité pas mal de temps dans différentes colocations à Brisbane. Franchement, j’ai pas mal bougé donc au final je pense avoir testé tous les types de logements qu’il puisse exister. Il est très facile de trouver un logement en Australie !

Et côté travail, quels ont été tes jobs ? 

J’ai d’abord trouvé un job dans le Crownfunding mais qui n’a duré que quelques jours. Puis ensuite j’ai travaillé dans la restauration pendant environ 7 mois. Trouver un job n’est pas aussi facile qu’on pourrait le croire mais cela reste tout de même plus simple qu’en France. La vraie grosse différence est qu’en Australie, on vous donnera votre chance. Peu importe que vous n’ayez pas d’expérience, que votre anglais ne soit pas top… Si vous savez montrer votre motivation, on vous fera confiance très rapidement !

Pour toi, quel budget faut-il avoir pour partir en PVT ? 

Au moins 5000$AUD sont demandés pour pouvoir partir en PVT en Australie il me semble. De mémoire, je suis partie avec un peu plus, ce qui m’a permis de vivre 4 mois sans avoir à travailler. Tout dépend donc ce que vous voulez faire mais selon moi, il faut partir au moins avec 5000$ pour pouvoir profiter à l’arriver et trouver un job sans trop se mettre la pression.

Quels conseils aurais-tu aimé recevoir avant de partir en PVT ? 

J’avoue que je me suis beaucoup renseignée avant de partir, il y avait donc peu de choses qui m’ont réellement prise au dépourvu. Cependant, tout ce que j’aurais à dire à de futurs PVTistes, c’est de FONCER ! C’est une expérience unique que notre pays nous donne la chance de vivre, je n’en retire que du positif !

En prenant du recul sur ton année de PVTiste, que retiens-tu de cette  expérience ? 

Des rencontres incroyables qui font encore aujourd’hui parti de mes meilleurs amis, des leçons de vie, des paysages extraordinaires, une chance inouïe d’avoir pu réaliser ce rêve et un vrai plus sur mon CV, même plusieurs année plus tard.

 À l’heure actuelle, aimerais-tu repartir en PVT dans un autre pays ? 

Il y a un an et demi je m’étais inscrite pour le PVT Canada, j’avais même été tirée au sort puis j’avais finalement refusé. Ce n’est donc pas d’actualité pour le moment. Mais je ne suis pas fermée à l’idée de re-tenter l’expérience un de ces jours !

 

Découvrez le blog voyage de Cécilia Mon Blog Voyage !

Vous désirez tenter l’expérience de PVTiste ? Rejoignez notre communauté dès maintenant !

Laisser un commentaire