Interviews de PVTistes

Maxime : PVT de 14 mois en Nouvelle-Zélande

By 23 novembre 2020No Comments

Originaire de Lyon, Maxime a tenté l’expérience de PVTiste en partant 14 mois en Nouvelle-Zélande. Retour sur son expatriation !

 

©Universlemonde

Hello Maxime, peux-tu te présenter brièvement ? 

J’ai 34 ans, je suis Français ascendant Lyonnais. Dans la vie active et professionnelle de tous les jours, je suis développeur web, rédacteur web et voyageur à temps partiel !

Où et quand es-tu parti en PVT ? 

J’ai fait mon PVT en Nouvelle-Zélande de septembre 2018 à décembre 2019.

Pourquoi avoir choisi cette destination et pas une autre ? 

Alors, j’ai choisi la Nouvelle-Zélande pour trois raisons : Pour la facilité d’obtention du visa, pour ses paysages incroyables et variés et parce que cette dernière raison en vaut deux.

Comment as-tu vécu ton expérience en Van ? 

Une de mes meilleures expériences ! La vie en van offre la liberté de dormir où l’on veut tout en restant chez soi. Et dormir au pied de la montagne qu’on veut visiter le lendemain, c’est vraiment le top.

©Universlemonde

Tu es parti seul à l’autre bout du monde, étais-tu inquiet de voyager en mode solo ? 

Non, car je sais qu’on rencontre constamment des gens en voyage. Voyager seul pousse même les gens les plus timides ou introvertis à aller vers les autres.

 Les habitants de la Nouvelle-Zélande sont réputés pour être accueillants, comment as-tu trouvé les Kiwis ? 

 Les Kiwis sont très accueillants et sont des gens globalement positifs et souriants au quotidien. Sur l’île du Nord, les rapports sont plus compliqués à établir avec les locaux, du fait qu’elle soit quatre fois plus peuplée que l’île du Sud, à mon avis.

Comment sont perçus les Français en Nouvelle-Zélande ? Ton insertion dans le pays s’est bien passée ? 

Les Français ne sont pas très bien perçus en Nouvelle-Zélande, notamment à cause de ceux qui agissent en dehors de leur pays comme si les lois ne les concernaient pas. Malgré ça, mes rencontres ce sont toujours bien déroulées et les Kiwis semblent privilégier la rencontre aux préjugés.

Le rugby étant très réputé en Nouvelle-Zélande, as-tu assisté à un match ? 

Oui, à plusieurs reprises. J’ai d’ailleurs compris pourquoi c’était le pays du rugby quand j’ai vu le niveau et le rythme des matchs. J’ai même vécu la coupe du monde là-bas, dans les pubs ou chez des collègues supporters des All Blacks. C’était un grand moment, surtout quand ils ont perdu !

Un budget mal maîtrisé est souvent synonyme de retour en France, comment gérais-tu ton budget au quotidien ? 

J’ai l’habitude de gérer mes budgets en voyage avec l’application Trabee Pocket. Il faut anticiper et bien calculer ses dépenses par rapport aux périodes de travail et à la longueur des road trips. Il existe de nombreuses applications et sites pour trouver du boulot et pour connaître les meilleurs prix dans toute la Nouvelle-Zélande. Puis le pays n’est pas très grand et il y a globalement du travail de partout, on peut donc le traverser du Nord au Sud en peu de temps si l’on trouve du boulot ailleurs.

Les futurs PVTistes ont souvent peur des tremblements de terre sur le sol Néo-Zélandais, as-tu vécu des tremblements de terre ? 

J’en ai vécu trois en tout, à chaque fois dans mon van la nuit. C’est très surprenant. Au début, je me suis demandé si le gars qui secouait mon van au milieu de nuit trouvait ça drôle. Il faut savoir que la Nouvelle-Zélande est un pays volcanique, isolé dans le Pacifique et situé à cheval sur deux plaques tectoniques. Les séismes sont donc inévitables mais les Kiwis passent toute leur vie là-bas et ont appris à vivre avec. 

Selon toi, quels sont les endroits insolites à ne pas louper en Nouvelle-Zélande et que tu conseilles aux futurs PVTistes ?

Les paysages en Nouvelle-Zélande sont très variés et les randonnées à faire sont très nombreuses. Il y a des endroits phares incontournables comme le parc du Tongariro, le Mont Cook ou le fjord du Milford Sound. Pour les plus curieux, je conseille la descente de la Whanganui River en kayak, la visite de la Golden Bay et aller à la rencontre des colonies de pingouins et de lions de mer dans les Catlins.

Quels sont tes meilleurs souvenirs de ton aventure de PVTiste ? 

Parmi mes meilleurs souvenirs, il y a d’abord les rencontres. Que ce soit chez les Kiwis qui m’ont hébergé en tant que volontaire, ceux avec qui j’ai travaillé ou les autres voyageurs en van qui ont partagé un bout de mon aventure. L’achat et l’aménagement de mon van au début puis sa vente à la fin ont été de grands moments aussi.

Et tes pires galères ? 

En plein hiver, dans mon van, ma bouillotte s’est trouée et je me suis réveillé au milieu de la nuit dans un lit complètement trempé. Après avoir fait passer les draps et le matelas à l’avant, j’ai terminé la nuit sur le seul morceau de bois du lit encore sec. Une nuit compliquée, heureusement que je travaillais dans un bureau pour tout faire sécher le lendemain.

J’ai aussi été menacé avec un fusil car j’avais garé mon van sur le bord d’une route qui était en fait privée. Le council (l’équivalent de la préfecture chez nous) avait désigné cette route comme campement possible sans savoir qu’elle était privée. Une énorme frayeur assortie de multiples explications plus tard, le fermier se calmait et me laissait partir. (je précise quand même que c’est l’un des pays les plus safe que j’ai eu l’occasion de visiter).

Comment as-tu vécu ton retour en France après avoir passé 14 mois en Nouvelle-Zélande ? 

Le retour a été particulier et très compliqué en raison du Covid. Après mon PVT, j’avais prévu de voyager en passant par l’Asie, le Moyen-Orient et l’Europe centrale. J’ai été stoppé en Inde en Mars donc j’ai dû rentrer me confiner en France. Un retour précipité pour lequel je n’étais pas du tout prêt !

A l’heure d’aujourd’hui, quels sont tes nouveaux objectifs ? Aimerais-tu repartir ? 

Aujourd’hui, mon but est de travailler à mon compte en tant que développeur et rédacteur web. Et reprendre les voyages dès que je pourrai.

 

Découvrez le blog voyage de Maxime Univerlemonde !

Vous désirez tenter l’expérience de PVTiste ? Rejoignez notre communauté dès maintenant !

Laisser un commentaire

deux × quatre =